Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Origami Genève

Les rencontres vues par Annette


   « TOURNEZ MANÈGES ! »

 

 

 

Cette année, les rencontres suisses se sont déroulées à Genève les 3, 4 et 5 février 2006, dans les locaux du Consulat du Japon (excusez du peu !!)

 

Une petite cinquantaine de plieurs passionnés (des Suisses en grande majorité, 3 Allemands, 5 Français et 2Néerlandais) se sont retrouvés autour des deux invités Roberto Gretter l’italien et Joan Sallas   vivant actuellement en Allemagne.

 

Les 2 trios de choc : Béa, Évelyne et Ghislaine, soutenues par les Patrick’S et Roland, se sont démenés comme « des lions » pour nous rendre la vie agréable. Ils étaient constamment disponibles, souriants et drôles.

 

L’ambiance très, très chaleureuse a de suite effacé la contrainte de se quitter le soir pour rejoindre les hôtels.

 

Le staff a bien fait les choses : les badges servaient également de « sésame » pour circuler gratuitement dans les trams et les bus. Ces deux moyens de locomotion sont omni présents dans la ville et tout s’organise autour d’eux.

 

Béa nous a régalés de ses produits du terroir : délicieux pain aux noix, fromage et pommes, le tout valaisan !

 

et que dire de la pâte de tomates séchées aux piments de « ma caille » ! le bocal y est passé !!! et du gâteau de Joëlle : miam !

 

Samedi soir, nous avons dîné dans « nos locaux », un traiteur voisin a tout apporté : vaisselle et nourriture et c’était très bien.

 

Le Consulat du Japon se situe au n° 80 de la rue de Lausanne, c’est un bâtiment de huit étages : nous avons eu à notre disposition une grande vitrine, le rez- de- chaussée et le sous-sol.

 

Dans la vitrine tout est plié : fermez les yeux et inspirez… vous sentez de suite la bonne odeur des barbes à papa et des amandes grillées, gardez toujours les yeux fermés et écoutez … vous entendez les flon flons des manèges. Maintenant vous pouvez ouvrir les yeux tout grands et vous verrez trois manèges : un de chevaux de bois, l’autre de cabines suspendues et le troisième plus classique, tout cela bouge, virevolte, s’articule.

 

Les petits personnages sur les manèges sont très réussis .

 

Entre les 3 manèges il y a toutes sortes de stands qui attirent les badauds.

 

En contrebas un petit train amène les voyageurs pressés d’aller s’amuser.

 

Et complètement au sol il y a plein, plein de feuilles d’automne pliées.

 

Il y a aussi deux magnifiques bouquets « ikebana » qui ne jurent pas du tout dans l’ensemble, j’ai oublié les personnages cartoon, le grand huit qui donne le frisson et une grande roue qui s’envole.

 

C’est réellement du beau travail, bravo les plieurs !!

 

Vu que nous n’étions pas très nombreux tout s’est déroulé gaîment, on aurait dit une bande de copains en train de tester des pliages (je ne peux pas tous les citer, sorry).

 

Et des pliages il y en a eu , c’est chaque fois la même magie : quand tu arrives tu te demandes ce que tu vas trouver et puis cela s’organise et tu apprends des choses nouvelles et tu apprends tes modèles aux autres plieurs et c’est super.

 

L’exposition de pliages était belle, il y avait des réalisations surprenantes !

 

Les deux invités étaient au top Roberto a montré des modèles complexes, il nous a enseigné la technique du papier sandwich, il nous a appris comment embellir le papier de soie les « flexi-cubes » en 8 bandes sont chouettes.

 

Joan excelle toujours autant dans la confection des chapeaux et nous avons vraiment vécu un grand moment en confectionnant un chapeau géant à partir d’ une feuille de 25 M2, quelles rigolades, quelle entre aide, quelle angoisse aussi quand le papier s’est déchiré, ( un peu déchiré seulement ) quelle fierté de le transporter à l’extérieur et de se blottir en dessous pour la photo de groupe.

 

Ce fut réellement un grand moment !

 

Joan a aussi enseigné comment plier les rouleaux de carton des papiers wc, ne les jetez plus vous pouvez en faire des merveilles : toutes sortes d’animaux, de vielles godasses et bien d’autres choses encore.

 

Il y a eu un concours de lancer d’avions et un spectacle : « origami cabaret » orchestré par Joan.

 

Nous avons visité la boutique japonaise, cet endroit est minuscule mais le moindre recoin est utilisé pour exposer objets japonais, papiers et livres. Ce qui m’a le plus amusée c’est un escalier splendide posé dans un coin, un escalier très vieux, un escalier qui ne débouche sur rien, il est juste là pour faire joli …

 

Le temps passe, « à toute blinde », il est déjà dimanche après-midi et chacun se hâte d’apprendre ou de montrer un dernier modèle, on échange des adresses électroniques, on chuchote, on se réjouit de se revoir soit en Hollande, soit à Dresden, on s’embrasse et on espère tous se revoir dans deux ans en Suisse avec nos hôtes qui nous ont tant gâtés.

 

Un grand coup de chapeau à Béa, Evelyne, Ghislaine, Patrick, Patrick et Roland, sans qui tout cela n’aurait pas eu lieu !

 

C’était Paul et Annette chez les Helvètes.

 

PS : en Suisse, il y a de bons chocolats, comme s’il en pleuvait !

Rencontres 2006


 

 

 


 

PLUS PUISSANTS QUE LES TAUREAUX

DANS LES RUES DE PAMPELUNE,
PLUS FORTS QU'UNE VAGUE GEANTE

DEFERLANT SUR LA BIRMANIE,
LES ...


 

LES, les quoi au juste ?  Commençons par le commencement :
D'ABORD, imaginez une vitrine vaste, spacieuse, toute en longueur
Fermez les yeux et voyez un orchestre avec tous les instruments, de la contrebasse au clairon en passant par le piano.
Les musiciens sont des grenouilles, si, si des grenouilles hilares, heureuses de vivre et de jouer confortablement installées sur des billots de bois.
Elles jouent, elles jouent les mains sur les instruments, les yeux perdus dans les notes de musique qui pendouillent et oscillent un peu partout.
La vitrine tourne autour du bâtiment du Consulat du Japon et dans un angle des branches virevoltent dans un vase magnifique, et offrent leurs fruits qui ne sont autres que des étoiles, excusez du peu, un peu plus loin le mannequin Falbala se pavane, il n'a rien à envier aux coquettes de Genève.
PUIS, deux classes d'élèves genevois viennent plier des contes spécialement écrits pour eux par Paul et Annette, réussite garantie !
Au sous-sol, l'exposition de pliages explose, tout est beau, recherché, impressionnant.
Dans chaque recoin, ça plie, Carmen déploie ses talents et invite ceux qui veulent à plier des étoiles superbes, fines, élégantes, bien assemblées, Lee Chang reluque les rares personnes désoeuvrées pour leur proposer un de ses pliages dont il a le secret, Janneke, Esther, Silvia, Mélisande, ( et j'en oublie, sorry ! ), aident à plier des modèles ravissants.
Béatrice, elle, s'attaque avec quelques courageux, à l'enseignement de la tortue de Romain Chevrier et les résultats ne sont pas désagréables à regarder.
A l'étage, tout l'espace est réservé à Paul et Annette, il leur faut bien ça pour évoluer au milieu de leur papier léger, léger mais long, long : les boas par exemple débutent avec 6 mètres de papier en longueur sur 60 cm de large.
Il y a la vision : le papier entièrement naturel est beau, doré, aérien presque irréel,
Il y a l'audition : ce papier chante, chuinte, froufroute,
Il y a le toucher : léger (une robe pèse 150 g !!!) très agréable à travailler, il se plie, se froisse, et plus le froissage avance et plus le papier devient doux et hop, il se métamorphose, devient vivant comme un tissu végétal.
La conception des habits proposés par Paul et Annette est originale et très intéressante les " créations Paula " respecte le papier et ne font tenir leurs vêtements que par la tension des plis : ici pas de couture, pas de colle.
Tout se pose, " comme par magie " et les formes épurées surgissent pour la plus grande joie des participants enthousiastes.
Pour tenir le coup le fromage du pays, le pain noir et les pommes naturelles sont proposés par les organisateurs et puis il y a le chocolat, ah le chocolat suisse !!! Inimitable
Ceux qui le souhaitaient pouvaient participer à un concours portant sur la musique : les présentations étaient jolies : je me souviens du jeu de la chaise musicale, d'une " variation en ré " en tesselation, d'une chorale de grenouillettes et d'autres musiciens charmants.
ENFIN, le grand moment est arrivé, samedi soir, nous avons tous quitté le Consulat du Japon pour nous rendre dans les locaux du terminus des trams, pour y manger et pour passer la soirée de gala.
Merci Roland et merci Béa et tous les autres pour le temps passé à nous mijoter un repas exotique bien parfumé
Après le dessert, ils sont arrivés
LES : je veux dire les taiko ou tambours japonais
C'est époustouflant : il y avait deux grands tambours en bois d'une soixantaine de centimètres de diamètre et de hauteur, plusieurs tambourins et une flûte toute petite mais très aiguë si bien qu'Evelyne, Ghislaine et Roland nous avaient fait un fabuleux cadeau : pendant des mois et des mois, ils ont appris à jouer du taiko et le samedi soir ils nous ont " bluffés " en jouant avec les pros.
Ce n'est pas seulement de la musique mais toute une chorégraphie, magnifique, tout un rythme qui vous transporte et une puissance et une force inouïes
Après le concert (qui a résonné plusieurs jours dans ma tête) les trois couples organisateurs ont revêtu des habits de papier et ont dansé une valse
Puis ce fut au tour de chaque groupe de s'y coller : répartis par couleur, ils ont improvisé un concert de papier (première mondiale !!!) avec différents papiers et divers tubes de carton. Je crois que cette soirée ne s'oubliera pas de sitôt.
Dimanche, nous avons encore et toujours plié pour la plus grande joie de tous et, vers le soir, chacun est reparti avec un chapeau, une étoile, une tortue, un bustier, une plante carnivore ... Histoire de continuer le rêve et de patienter pendant deux ans, date de la prochaine rencontre en Suisse.
Annette HASSENFORDER 4 mars 2008

 

 

 

 

Les 24, 25 et 26 février 2012

Nos invitées :

Janneke Wielinga - Hollande

Dasa Severova - Slovaquie/Suisse

ont animées les rencontres qui se sont déroulées dans la bonne humeur

et l'amitié au "99 Espace de Quartier" à Genève


Le thème sur "Les Quatre Saisons"

a donné lieu à de belles créations de la part des invités

et des participants venus de France, d'Allemagne, d'Italie, de Pologne et de Suisse, qui ont partageé leur passion tout au long de ces rencontres.

 

Nous avons eu le plaisir d'accuellir autour de nos invités :

Alain Georgeot, Paul Hassenforder, Edwin Corrie, Vivianne Berty,

Christiane Bettens, Marlyse Blanc, Raymonde Bonneville,

Ruthli Buchmannn, Vrenli Buhler, Krystyna et Wojtek Burczyk,

Marie-José Delaloye, Olivier Drewien, Astrid Ermann,

Josiane et Bruno Ferraretto, Liselotte Girou-Fivian,

Monique Labarraque, Mou-Ieng Lam, Claire Landre, Mariannah Leroy,

Sylvie Leu, Françoise Leutwyler, Robert Loubet, Kirsten Mautsch,

Alain et Guillaume Miche, Viviane Monney, Hannelore Muller,

Charlotte Pfeifer, Arno Pfingstner, Simone Pfister, Chantal Pixley,

Augusta Repetti, Annemarie Roth Baud, Sylvie Sabatier,

Christiane Schaer, Brigitte Schaerer, Susanne Schmitt, Robin Scholz,

Céline Vetsch, Venuka Weeravardane, Peter Wielinga

 

Merci à Paul, Christiane, Krystyna, Mou-Ieng, Charlotte, Arno

pour avoir animer des ateliers

 

Merci aux membres du comité pour tout le travail fourni pour la bonne marche des rencontres

 

Merci à Rémi Taiko pour le concert de Taiko du samedi soir

 

 

Les 21, 22 et 23 mars 2014


Avec nos invités 


Gigi Gaisbauer

 

Vanda Battaglia

 

et

Edwin Corrie

 

sur le thème des Bijoux de papier

 

Très belles rencontres et de merveilleuses réalisations,

et des bijoux fabuleux...

 

Les photos sont sur la page "Photos"

 

 

Hommage

Jeudi 21 mai 2009

En ce jour de l'Ascension

Annette a rejoint la lumière

Nous garderons dans nos coeurs son joli sourire,

son éternelle bonne humeur, sa joie de vivre

et son extraordinaire gentillesse...

 

le 10 octobre 2010

le Magicien de l'Origami

Eric Joisel

nous a quitté